Skip to content
Blogue

Les dommages causés par une infestation de fourmis charpentières

Galerie creusé dans le bois par les fourmis charpentières

Vous voyez régulièrement des fourmis noires costaudes de tailles différentes dans votre demeure pendant l’hiver? Vous avez vu des fourmis ailées dans la maison au printemps?

Vous remarquez des petits tas de ce qui ressemble à de la sciure de bois, placés près des cadres de fenêtres, derrière de lave-vaisselle ou dans d’autres endroits humides de votre logis?

Mauvaise nouvelle : il y a possiblement un nid de fourmis charpentières installé (ou en phase de s’installer) quelque part dans la structure de votre maison. Voici quelques renseignements sur les dommages qu’elles peuvent causer, le travail de l’exterminateur de fourmis et sur l’importance d’agir rapidement.

Fourmis charpentières : agir rapidement pour éviter la destruction

Laisser aller les choses ne fera qu’empirer le problème, c’est certain!

C’est la reine qui, une fois fécondée, fonde la colonie mère. Avec le temps, celle-ci comportera des centaines d’ouvrières stériles, des mâles et femelles reproducteurs, et même une ou plusieurs reines. C’est pourquoi la colonie peut fonder un ou plusieurs nids dits « satellites », plus petits, dans des structures avoisinantes. Ainsi, des milliers d’individus peuvent en seulement 2 ou 3 ans, envahir la structure d’une maison.

La présence non déclarée de fourmis charpentières lors de la vente d’une propriété peut être considérée comme un vice caché qui justifierait certaines poursuites judiciaires.

Il est important de comprendre que les fourmis ont commencé leur travail de destruction bien avant d’être visibles : la plupart du temps, si un/une propriétaire constate la présence de plus en plus régulière de fourmis à l’intérieur, c’est que la colonie est déjà installée depuis une, deux, ou même trois années et que les dommages ont déjà commencé.

Galerie creusé dans le bois par les fourmis charpentières

Types de dommages causés par les fourmis charpentières

Leur nom le dit – elles aiment le bois! Non pas pour le manger, mais pour y creuser de très longues galeries.

À l’intérieur, elles préfèrent le bois humide et pourri, mais elles n’hésiteront pas à creuser des galeries dans la structure, les poutres de votre planché et les cadres de fenêtres en bois. Même si le bois de charpente de votre maison est sain, une colonie de fourmis peut y construire son nid et envahir les espaces vides entre les murs, les greniers ou les portes creuses. On a même trouvé des nids dans des bibliothèques derrière les livres, derrière des tiroirs de meubles et derrière des matériaux d’isolation en mousse de polystyrène (uréthane).

Une fois que les fourmis charpentières ont commencé à excaver une pièce de bois, qu’il s’agisse de bois sain ou humide, le résultat sera inéluctable : fragilisation et affaiblissement de la structure, jusqu’à destruction quasi complète si aucune action n’est entreprise.

Prévenir la dégradation d’un immeuble ou de la maison grâce à l’analyse des causes de l’infestation

Deux aspects reviennent souvent dans l’analyse de cette question : ce qui se passe dans l’environnement extérieur immédiat de la maison, et la maison elle-même. Par exemple :

  • Une vieille clôture de bois près de la maison abrite une colonie, et on décide d’enlever la clôture. Cette action force la colonie à déménager.
  • On décide de changer les vieilles portes ou fenêtres de la maison.
  • On entrepose dans la maison du bois de chauffage où des fourmis nichent déjà.
  • La maison elle-même est vulnérable : sa fondation est fissurée, des branches d’arbres sont en contact avec elle, elle comporte des structures de bois attenantes en contact direct avec le sol (véranda, remise, terrasse en bois).
  • La maison a un problème d’humidité ou subit une infiltration d’eau, par le toit ou ailleurs, et le bois humide à l’intérieur des murs se met à pourrir, ce qui offre aux fourmis un endroit idéal pour y installer une colonie satellite relié à un nid extérieur.

Le travail important de l’exterminateur

Seul un exterminateur professionnel certifié par le ministère de l’Environnement possède l’expérience et les connaissances requises pour découvrir où une colonie de fourmis charpentières et ses nids satellites se sont installés dans la structure d’un immeuble et ainsi stopper les dommages encourus à la propriété.

Il a reçu la formation et l’autorisation pour utiliser des insecticides efficaces de façon sécuritaire afin de protéger la santé des occupants. Ceux qui sont aux prises avec ce problème peuvent avoir l’assurance qu’il a été éradiqué pour de bon.

Le rapport d’un expert en gestion parasitaire sur les résultats du traitement appliqué peut aussi faire partie intégrante d’un rapport d’inspection effectué dans le processus de vente ou d’achat d’une maison. Cela aura indéniablement un impact sur la paix de l’esprit d’un acheteur ou d’un vendeur.

Si vous redoutez déjà certains dommages, n’hésitez pas à faire appel à nos exterminateurs à Montréal qui pourront se déplacer sur les lieux sans frais et évaluer l’importance de l’infestation.

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

En tant qu'entreprise de service essentiel, Avalanche Extermination suit les recommandations du Gouvernement du Québec. Contactez nos spécialistes pour en savoir plus.

COVID-19 : NOUS SOMMES OUVERTS