Skip to content
Blogue

La reine fourmi charpentière : Tout savoir sur la mère de toutes les fourmis

Aux prises avec une colonie de fourmis charpentières? Vous n’êtes pas seul, des centaines de Québécois propriétaires de maisons du Grand Montréal doivent intervenir chaque année afin d’éviter de sérieux dommages à leur habitation.

Une seule fourmi est en cause : la reine.

Comment trouver et tuer la reine? Quelle grosseur a-t-elle? Est-ce possible d’y parvenir soi-même? Cet article répondra à vos questions.

L’importance de la reine dans une colonie

Toute nouvelle colonie de fourmis charpentières est fondée par une seule fourmi, ce qui la met au sommet de l’ordre hiérarchique de la fourmilière. Et elle porte bien son nom, car elle pondra tous les œufs qui donneront naissance aux milliers d’individus de la colonie sur une période de 3 à 6 ans. La reine vivra plus longtemps que la plupart de ses rejetons : son espérance de vie est d’environ 17 ans, mais elle peut vivre jusqu’à 30 ans!

Reconnaître la reine des fourmis charpentières

Une jeune reine qui est prête à se reproduire aura des ailes. Au mois de mai, après avoir hiverné dans sa colonie mère, elle s’envolera avec un seul mâle, ailé également, pour l’accouplement en vol.

L’abdomen très développé de la reine contient déjà les ovaires prêts à être fécondés; il contient aussi un autre compartiment nommé la spermathèque, qui reçoit les spermatozoïdes du mâle et peut même les maintenir en vie pour plusieurs années. Ainsi elle pourra pondre des milliers d’œufs sans avoir à s’accoupler de nouveau avec un mâle.

La reine est la plus grosse fourmi de la colonie – elle peut atteindre jusqu’à un pouce de long – et est la plupart du temps de couleur noire, avec de légères teintes de brun ou de rouge selon l’espèce.

Comportement caractéristique de la reine fourmi charpentière

Une fois fécondée, la reine perd ses ailes et se met immédiatement à la recherche d’un endroit propice pour pondre sa première couvée. Dans la nature, son choix se portera sur un tronc d’arbre, une grosse souche ou une pièce de bois. La reine nourrira seule ses premiers rejetons pendant 50 à 70 jours, jusqu’à ce qu’ils soient capables d’assumer l’alimentation des fourmis qui naîtront après eux.

Jusque là, pas de problème.

Le souci principal pour nous, qui partageons la nature avec elles, c’est lorsque la reine trouve foyer d’accueil dans nos maisons, ou à proximité de celles-ci. Et pourquoi le ferait-elle?

Parce qu’elle a été attirée par deux choses : de la nourriture et du bois mou, humide ou en décomposition.

En effet, les charpentières ne mangent pas le bois, mais y creusent des galeries pour entreposer les œufs et la nourriture. La reine choisira donc le lieu qui satisfera le plus à ces critères. Dans une habitation, il pourra s’agir des cadres de fenêtre en bois, des espaces vides entre les murs, des moulures, des escaliers, l’isolant en « uréthane » ou des portes creuses.

Éliminer une reine fourmi charpentière – pas évident!

Certaines espèces de fourmis charpentières au Québec ne comportent qu’une reine, d’autres peuvent en abriter plusieurs. Ce qui vaut pour toutes, par contre, c’est que la reine ne commencera à pondre des femelles reproductrices et des mâles qu’au moins 3 ans après s’être installée dans son nouveau nid.

Lorsque le nid est mature, il arrive qu’une partie de la colonie se déplace vers une structure non loin pour y fonder une colonie satellite, sans reine. C’est pourquoi des habitations peuvent devenir gravement infestées au fil des années.

Lorsqu’on élimine un nid de fourmis charpentières, il est important de tenter de localiser la reine, et l’aide d’un exterminateur d’expérience vous y sera fort utile. Parfois, il ne sera pas toujours possible de trouver la reine parmi les milliers d’individus. Si c’est le cas, c’est probablement parce que le nid en question n’était qu’un nid satellite et que la colonie mère se trouve ailleurs.

Dans plusieurs cas, la colonie mère se trouve à l’extérieur, non loin de la maison, ou chez un voisin à proximité. Dans cette situation, il faudra veiller à bien lui bloquer tout accès futur à votre demeure; et si on peut découvrir où se trouve la colonie mère à l’extérieur, il est préférable de l’éliminer. Un professionnel de la gestion parasitaire sera à même d’inspecter votre maison et ses alentours, et de vous faire les meilleures recommandations dans ce sens.

Et si vous croyez que la colonie mère est peut-être dans la structure de votre maison, l’assistance de l’exterminateur certifié vous sera d’un précieux secours pour la localiser et l’éradiquer complètement.

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

En tant qu'entreprise de service essentiel, Avalanche Extermination suit les recommandations du Gouvernement du Québec. Contactez nos spécialistes pour en savoir plus.

COVID-19 : NOUS SOMMES OUVERTS